mercredi 6 janvier 2010

Télé passion et taux d'intérêt

.
Le SNPTV se félicite de la tenue de la télévision. Les audiences mesurées dans les foyers ne baissent pas. La durée d'écoute par téléspectateur (DEI) est constante (près de 3 heures et demie chaque jour) et la télévision est allumée chaque jour plus de 5 heures et demie par foyer (Source : Médiamat, 4+, jour moyen L-D, 3H00-3H00). Sain rappel, intéressé, que devraient entendre les médiologues amateurs qui claironnent un peu vite la fin de la télé. De plus, cette audience mesurée sur les téléviseurs au domicile ignore encore toutes sortes d'audiences hors des foyers et hors téléviseur : elle est donc sous-estimée.

Ce que l'on ne sait pas, c'est la variation du taux d'intérêt de cette audience : quelles parts de la consommation affecter à la "télévision bouche-trou" (que l'on regarde faute de mieux, pour tuer le temps), à la "télévision passion" (choisie, anticipée, programmée, recherchée, regardée exclusivement, que l'on paie) et à la "télévision tapisserie" qui appartient au décor plus ou moins choisi de nos vies (télévision partagée dans un ensemble multi-tâche). Il y aurait pourtant des moyens d'approcher ces notions, sans bousculer les outils d'achats interprofessionnels : avec l'assiduité, la régularité, la socialisation de la consommation et de l'attention ("audience conjointe"), par exemple, pour citer les classiques. Mais aussi, plus malin, les émissions recherchées sur Internet, quand (avant, après, pendant), l'évolution des mots utilisés pour les trouver, l'univers sémantique associé à ces émissions, etc. 

La télévision gagnerait à faire valoir la part de "télévision passion" dans les consommations. Elle se distinguerait ainsi de bien d'autres médias et supports, qui vendent une majorité de média tapisserie. Que cela plaise ou non, les GRP ne sont pas tous égaux : les taux d'intérêt les distinguent. 
.

2 commentaires:

Yann CROUAN a dit…

Bonjour François. Avant toute autre chose, je profite de ce commentaire pour t'adresser tous mes meilleurs voeux pour 2010 ... ainsi qu'à nos éventuels lecteurs.
Ce petit commentaire pour te rappeler que la démarche que tu appelles de tes voeux existe déjà puisque depuis 2 ans, d'abord via une collaboration Canal+Régie/TF1 Pub puis en 2ème vague Canal+Régie/TF1Pub/Lagardère Régie. Une étude complémentaire au Médiamat existe qui est maintenant disponible pour les agences en accès web. Cette étude s'appelle OPEN (Observatoire Publicitaire de l'Ecoute Numérique) et porte précisément sur l'analyse du contrat d'écoute qui lie les téléspectateurs aux chaînes. En collaboration avec SocioLogiciel l'ensemble des composantes et dimensions du contrat d'écoute (dimensions Adhésion-Motivation-Implication) son synthétisées en un indicateur unique : l'Engagement Média (score AMI) qui permet de scorer très précisément les individus et les chaînes thématiques (périmètre de l'étude).
Un 1er pas vers un qualimat TV qui pourrait être élargi aux grandes chaînes détaillées par émission ...

François MARIET a dit…

Bonne année Yann à toi et à Canal Plus Régie. Merci pour ton rappel de cette étude.
Ma suggestion est dans le même esprit que OPEN, mais via d'autres moyens. A des études déclaratives et ponctuelles (Open est annuelle), on pourrait désormais préférer des études observant en continu, sans intrusion aucune, des comportements de téléspectateurs. Internet permet cela maintenant : comment on s'informe sur une émissions, selon quels énoncés, à quel rythme, etc. Un tel travail, une fois programmé donnerait régulièrement (chaque jour) des outils encore plus fins et plus à jour, permettant de tenir compte des nouvelles émissions, de l'actualité sportive, etc. Elle permettrait aussi des sugestions créatives pour les annonceurs.