samedi 31 mars 2012

Quand Facebook tend vers 2

.
"Pair", une nouvelle appli gratuite pour iPhone, c'est Facebook pour les couples, le social réduit à son minimum. L'intimité partagée. "Pair" suit, à la lettre, les consignes du fameux air de Broadway : "Tea for Two" : "Just me for you // And you for me... alone // Nobody near us to see us or hear us // No friends and relations"...  "The most private messaging experience", annoncent les auteurs de l'appli, financée au départ par l'incubateur californien Y Combinator.

Limite de la vie privée. Les deux ap-pariés peuvent tout partager : les lieux, les lectures, les musiques, des photos, etc., sauf l'essentiel. Ils peuvent même s'envoyer des baiser virtuels "thumbkisses", vibrations partagées en appuyant simultanément avec le pouce sur le même emplacement, chacun sur son écran.
Appli songe mensonge ? Gadget pour ceux qui sont séparés, vague placebo des relations à distance, pour tromper l'impatience ("Be together, when you're apart").

Cette appli énonce peut être l'une des valeurs extrêmes de la Lifeline de Facebook, courbe qui connaît un maximum d'intensité à 2 "amis" et un minimum à... une foule. Beaucoup, beaucoup d'amis puis un seul ("Toi et moi"), rien qu'un (les amoureux sont seuls au monde !)...  puis plus rien ("c'est la guerre du toi et moi", comme chantait Barbara). Et puis cela recommence. Période inconnue. Les Lifelines décrivent des sinusoïdes plus ou moins en phase et Facebook la Carte du Tendre vers 2.

SimplyUs propose une autre appli pour couples : plutôt que les émotions amoureuses, elle règle et coordonne la vie quotidienne du couple : les enfants, les courses, les diverses activités domestiques... Appli incubée par Extreme Startups (Toronto, Canada).
Copie d'écran de l'AppleStore présentant l'application

15 commentaires:

Stéphanie, Fribourg a dit…

Je trouve assez fort la façon dont cette application est présentée par ses inventeurs. Alors qu’en réalité il n’y aurait aucune besoin d’une telle application dans la mesure où n’importe quel système de messagerie (sms, facebook, whatsapp et autres) permet également de dialoguer avec sa moitié et apporte les mêmes fonctionnalités (sauf peut être les thumbkisses), cette application réussit à paraître attrayante et spéciale. Avec un concept aussi simple qu’une messagerie qui n’autorise qu’un nombre très réduit de contact (un seul), on en fait un produit glamour qui séduira sans doute un bon nombre d’amoureux.

Mara.fr a dit…

Wieder einmal eine App die viel verspricht und meiner Meinung nach letztendlich wenig halten kann.
Mit seinem Partner Musik, Fotos und all den Dingen die man mag teilen... nur halt eben auf Distanz. Damit ist die wichtigste Grundlage einer Beziehung: Zeit miteinander verbringen, nicht vorhanden.
Ich kann mir vorstellen, dass das für Singles in der ersten Flirtphase ganz interessant sein kann, nach dieser ersten Phase in der man sich so gut wie möglich präsentiert, versetzt sich allerdings der Fokus.

Ein Facebook zu zweit, wer braucht schon sowas!?

Rymou_ a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Rymou_ a dit…

Rien de très novateur mis à part les thumbkisses...Il s'agit là plus d'un coup marketing que d'une réelle application innovante...

Hind_Benhamida a dit…

Je ne trouve pas que cette application soit très originale. Pour avoir du succès auprès du grand public, l'application devrait élargir ses possibilités : créer un binôme avec un(e) ami(e) ou un parent et non pas forcément avec son amoureux(se). Peut-être aussi donner la possibilité aux utilisateurs d'entièrement personnaliser l'application selon les goûts du "couple" (couleurs, fonctionnalités, etc).

Bird_face a dit…

Cette application pourrait aussi ne pas être si anodine qu'elle n'y parait. Elle pourrait marquer une cassure du tout social, du tout public. Et si les réseaux sociaux futurs devenaient un agrégat de fonctionnalités déjà existantes mais individualisées (à l'instar de la vision de l'internet des objets par certaines start up comme Joshfire qui voient la rematérialisation des applications dans différents objets)? Je pense qu'il ne faut pas prendre comme données et acquises les formes des réseaux sociaux aujourd'hui, qui peuvent très bien prendre des formes différentes à l'avenir. L'individu va peut être redevenir le pivot des réseaux sociaux, faisant le lien entre différentes sphères spécialisées, l'individu comme medium et non la plateforme sociale.

Dani unifr a dit…

Nevertheless, the app shows quite impressive numbers. It took only 4 days to hit the 50k download milestone and over a million messages shared. So even if it's just a buzz, the goal has clearly been achieved. I'm just wondering about the "sustainability". The concurrence with Whatsapp, Facebook, KakaoTalk is still though to handle...

vsode a dit…

Une application assez originale qui a priori a crée le buz ces derniers temps.

L'idée est plutôt bonne mais en effet, les concurrents sont nombreux.

Pourquoi passer par une telle application avec son conjoint quand un simple texto produit le même effet? Peut-être pour se créer un "cocon", un espace privatisé entre deux personnes d'un couple qui va donc plus loin qu'un simple échange de texto. En effet, je vois pourquoi certains couple ont pu être attiré par celle-ci, notamment je pense les couples qui vivent à distance en manque d'intimité.

BoutLaura a dit…

Rien de très novateur dans cette application mais facebook peut profiter de son réseau déjà très développé d'utilisateurs, d'où sa force majeure par rapport à ses concurrents.
Il est vrai que les jeunes couples sont de plus en plus souvent amenés à être éloignés pour des raisons professionnelles. C'est pourquoi on peut noter un tel engouement pour ces nouveaux moyens de communication qui instaurent un certain lien privilégié et intime.

Cependant avec les nombreuses remises en causes que subit facebook sur la conservation des données qu'il possède, je doute que ce genre de concept fonctionne réellement. Pour ma part je préférerais passer par un autre biais...

monica provenza a dit…

Je pense que cette application est créé par l'observation du comportement de paires sur d'autres réseaux sociaux, parce que peu de gens savent, que nombreux couples ont leur groupe secret sur ​​facebook, leur Board sur pinterest ou leurs tweet du jour . Personnellement, je ai cette appli et parmi les milliers de app inutile qu'on a , elle peut être très agréable et romantique.
il est comme découper un espace dans sa vie privée pour notre moitié,il est le même que on fait dans notre I phone.

Bertrand A a dit…

Dans le panorama des réseaux sociaux, Pair n'est pas le premier service à vouloir limiter le nombre de contacts possible (jamais à ce point-là pour les autres ceci-dit).
Path est bâti sur le même concept avec un cercle d'ami limité à 50 et les mises en garde contre un cercle trop large sur LinkedIn notamment sont fréquentes.

Deux remarques me viennent en tête:
- Pair sera-t-il un nouveau moyen de rupture facile, un peu comme lorsque l'on "unfriend" quelqu'un sur facebook (ce serait un usage abject mais qui s'il n'est pas encore arrivé ne tardera pas à se produire)
- Cette vague de restreinte tendra-t-elle vers le réseau social unique, plus connu sous le nom de journal intime, mais revigoré à grand renfort de marketing et d'application?

ghizlane arifine a dit…

tt a fait d'accord avec RYMOU, il s'agit ici d'une différenciation de l'offre,
l'internaute, vu sa curiosité, se retrouve lié à ces "innovations" entre guillements,

juste j'aimerai ajouter que cette action me parrait très illustrative du fait que le facebook est un outil antisocial,

JordiA a dit…

Facebook rencontre aujourd'hui une forte concurrence au niveau des réseaux sociaux. En créant "Pair", Facebook différencie son offre et montre qu'il est toujours prêt à rebondir et à innover. Après avoir donner la possibilité aux internautes d'être amis avec le monde entier, Facebook se concentre dorénavant sur l'interaction entre deux personnes. Certes, Facebook a réussi à créer le buzz, mais jusqu'où les personnes sont-elles prêtes à afficher leur vie privée sur Facebook? Et pourquoi? Je n'adhère pas à ce concept "d'amour 2.0" où on est lié à son conjoint 24h/24.

Facebook ne s'arrête pas là et s'immisce encore plus dans la vie privée. En plus de cette application "Pair" pour iphone, Facebook a annoncé que les utilisateurs "en couple" pourront prochainement unir leur profil sur une page commune. S'agira-t-il d'une page privée ou publique? Là encore, la question sur la gestion des données privées se pose.

Stéphanie Micheloud a dit…

Cette application paraît peu utile puisque grâce aux services de messageries (SMS, MMS, Whats app…) nous pouvons déjà partager ces choses-là.
Par contre je rejoins Bird Face sur le fait que nous ne savons pas comment les réseaux sociaux vont évoluer et que peut-être nous nous dirigeons vers des applis ou pages plus privées mais pas uniquement pour les couples mais aussi pour les amis ou la famille. A mon avis ça pourrait être sympa d’avoir des pages « Pair » aussi avec des proches et pas uniquement avec son conjoint.

Et les thumbkisses ? Un baiser pour robot... Et je n’adhère pas au fait de partager chaque instant de ma vie avec mon conjoint. Le mystère et la joie des retrouvailles permettent de maintenir la passion mieux qu’une application !

Floriane Fischer a dit…

Je rejoins les autres commentaires : je ne vois rien de réellement novateur dans cette appli et d’ailleurs je n’en avais jamais entendu parler. Qu’est-ce qu’elle apporte de plus que les autres services de messagerie ? Pas grand-chose selon moi. Et moi non plus, je n'adhère pas au principe qui consiste à tout partager, à être « connectés » en permanence. D’ailleurs, j’ai de la peine à concevoir une réelle « intimité partagée » virtuelle. Nous passons déjà tellement de temps crochés à nos écrans chaque jour, a-t-on vraiment besoin de ce nouvel outil pour communiquer avec notre moitié ? D’autant plus que rien ne remplace la réelle coprésence… et sûrement pas cette appli !