mardi 29 avril 2014

Publicité TV aux Etats-Unis : tellement locale


Automobile (concessions), télécoms, santé (hôpitaux) et restauration "lente" ("full service restaurants") sont les premiers secteurs à investir dans la publicité locale à la télévision américaine. Sans compter la publicité électorale - que les candidats et leurs partis doivent payer - et qui peut rapporter beaucoup aux stations de certains DMA.

Selon BIA/Kelsey (Investing in Television Market Report), le chiffre d'affaires de la publicité locale des stations terrestres dépassera 20 milliards de dollars en 2014. Pour avoir une idée complête de la puissance de la publicité locale à la télévision, il faut encore ajouter la publicité diffusée sur les réseaux câblés locaux ainsi que les revenus locaux des sites Web des stations.

Pour les stations, la concurrence dangereuse peut venir surtout de la vidéo en ligne. Cette concurrence venue du Web les inquiète : comment doivent-elles réagir ?

Et en France ? 
Alors qu'aux Etats-Unis elle se trouve à la base du développement télévisuel, la télévision locale ne marche guère en France. Pourquoi cette bizarrerie ? 
La vidéo en ligne pourra-t-elle s'emparer de ce marché local et le sortir de sa longue et calme jachère ?


Source : BIA Kelsey, avril 2014.

4 commentaires:

RAMM a dit…

Comparer les Etats-Unis et la France me semble également une bizarrerie... Etendu du territoire, culture de la pub et du commerce, structure de financement des médias... Il faut établir de nombreuses hypothèses pour pouvoir comparer les deux. Les médias locaux américains ne ressemblent pas, mais pas du tout aux médias locaux français.

François MARIET a dit…

Merci d'ouvrir cette discussion. A mon avis, la différence entre le local américain et le local français tient à l'intervention de l'Etat : télévision d'Etat et aides à la presse en France, qui n'existent pas aux E-U. La télévision nationale est aux Etats-Unis, de droit, agrégation d'autorisations locales. Le régime télévisuel français est plutôt monarchique. Pour le reste tout est pareil : audiences, publicité, zones de chalandise... La différence ne tient ni à la géographie ni à l'économie mais au droit.

Linda ZIDANE a dit…

Un article qui nous rappelle une différence majeure entre le droit télévisuel francais et le droit télévisuel américain.
En effet, ceci n'est pas une question d'étendue du pays mais plutôt d'organisation.

Linda 226

Boris226 a dit…

Le point important concernant la publicité locale aujourd'hui est son potentiel pour les années à venir, aussi bien en France qu'aux Etats-Unis. Si l'on parle de notre pays, les dépenses annuelles des annonceurs s'élèvent à plus de 30 milliards d'euros par an. Comparativement, la perte financière globale des télévisions locales représente environ 4,5 millions d'euros par an.
On peut y voir une méconnaissance et un manque de communication entre les annonceurs locaux et les canaux médias en régions. Les TV locales doivent faire l'effort d'aller chercher la publicité là où sa place est de plus en plus marquée, comme par exemple la production transmedia ou les contenus vidéos sur internet véhiculés par le biais des contenus délinéarisés.