lundi 12 mars 2012

Pinterest ? Quel intérêt ?

.
"Pinterest vous permet d'organiser et partager toutes les belles choses que vous trouvez sur le Web". Voici la définition officielle. Pinterest est une sorte d'agrégateur de photos provenant principalement d'autres sites, une sorte d'échantillon d'images publiées sur le Web par un très vaste panel. Scrapbooking généralisé, crowdsourcing de la "curation" ?
Selon comScore, il y aurait déjà presque 12 millions d'utilisateurs de Pinterest, ce réseau social iattendu. D'abord, il faut être invité avant de s'inscrire via Twitter ou Facebook. Certes, il y a une appli mobile mais tout le monde convient qu'elle fonctionne mal. De plus, Pinterest a rencontré des problèmes avec Flickr (Yahoo!) qui veut pouvoir bloquer les "pins" de Pinterest afin de préserver l'usage privé de certains photos.
Quant au  modèle économique, il est encore mystérieux et indécis (publicité, affiliation ?). Cf. How does Pinterest make money?

Malgré tout, Pinterest rencontre un succès inattendu. Certains médias télévisuels américains le testent, comptant y "faire" de l'audience : télévision (PBS, The Weather Channel, NBC, des stations locales, etc.), magazines de décoration, des féminins (Homes & Garden, House Beautiful, EasyLivingElle Decor, etc.) et même The Wall Street Journal. La vitesse d'adoption de Pinterest ne cesse de surprendre. D'autant qu'aucune boule de cristal médiatique ne l'a vu venir. Voilà qui nous rappelle que l'univers des pratiques numériques est en expansion accélérée, mal prévisible. On n'est jamais à l'abri d'un Big Bang.

D'où vient le succès de Pinterest ? Son aspect visuel de collage, son formidable désordre qui suscite des rencontres surprenantes ? Sa simplicité ? Epingler d'un click droit, commenter en deux mots, et c'est parti (pour un mode d'emploi simplifié de Pinterest, voir Shareaolic ; une extension Chrome facilite l'épinglage). Comme avec le plupart des réseaux sociaux, on peut suivre, apprécier des épinglages (like), ré-épingler (repin). Notons encore que l'utilisateur de Pinterest doit classer la photo qu'il épingle dans une catégorie, éventuellement en créer une à sa convenance (folksonomie) : des données organisées ainsi produites sont d'une grande richesse.
Pinterest a déjà des émules en Chine notamment dans le e-commerce (filiales de Taobao, comme Etao Faxian ou Wow). Taobao (淘宝网) est une filiale du groupe Alibaba (阿里巴巴).
  • Non seulement Pinterest compte déjà beaucoup d'utilisateurs et beaucoup d'utilisations, mais il semble se révéler un formidable apporteur d'audience (referral traffic) aux éditeurs de sites. Selon Shareaholic (cf. supra), Pinterest dépasserait Google+, YouTube et LinkedIn pour ce qui est des apports d'audience aux sites éditeurs. En janvier, le site se situait au niveau de Google et de Twitter, derrière StumbleUpon et, évidemment, très loin de Facebook. 
  • En part d'audience des visites aux réseaux sociaux, Pinterest dépasse Google+ et LinkedIn (cf. Experian / Hitwise).
  • L'image de Pinterest auprès des américaines semble favorable ; elles auraient plus confiance en Pinterest qu'en Facebook ou Twitter, selon une enquête déclarative de BlogHer (février 2012). D'une manière générale, le profile de Pinterest est plutôt féminin (cf. 24 Ore)

13 commentaires:

monicaprovenza fribourg a dit…

pinterest est le réseau de l'image, où le dynamisme est la clé, d'autres réseaux sociaux comme Facebook ont créé l'apathie et une faible réactivité aux stimuli de l'utilisateur, et c'est là la force de pinterest, avec une structure qui est en constante évolution . ce la signifie que la créativité est toujours stimulé .
Pour les entrerprises, il est possible de créer une sorte de publicité virale liée strictement à l'image et je crois qui est en train de naître une nouvelle forme de" viral" qui donnera un choc puissant à la communication moderne.

Justine Roche Fribourg a dit…

Je trouve que l'intérêt suscité par Pinterest est d'autant plus intéressant que Pinterest n'est en fait que le pendant virtuel d'une pratique somme toute assez banale: un simple tableau de liège sur lequel punaiser des photos.
L'engouement qu'il suscite vient certainement du fait qu'à la différence d'un simple tableau de liège, Pinterest permet de partager ses intérêts avec absolument tous le monde. Comme c'est le cas de tous les réseaux sociaux, l'usage de cet outil est donc certainement plus motivé par une rationalité sociale que par une simple dynamique personnelle.

Pour ce qui est de l'usage que peuvent en faire les nombreuses marques qui ont déjà fait leur apparition sur Pinterest, il me semble qu'il est pour l'instant assez limité en Europe, compte tenu de la faible utilisation de cet outil. Pinterest n'est donc pas encore indispensable pour les marques mais il peut quand même constituer un outil intéressant de gestion de leur e-réputation.

Jonas Wechsler (fribourg) a dit…

Attached you findan interesting article about pinterest with statistics about the most used topics. It seems to me that pinterest is serving as what tea-partys, reading circles and so on used to be. people (mostly women?) sharing their interests. Still it's astonishing how fast websites can blow up and it's always interesting to see how long they are here to stay?

http://venturebeat.com/2012/03/12/pinterest-pins/

Carmela UNIFR a dit…

The popularity of Pinterest is interesting because it is based on the very old idea of creating scrapbooks full of things we enjoy or of our memories. However, today's online version of this old Sunday craft activity results in more than just a pretty book or 'pinboard' of interesting newspaper or magazine cutouts. Companies are being promoted when users 'pin' images of products or labels that they like, people are promoting fashion ideas or even 'pinning' different products they would like to purchase from on-line retailers. Today, Pinterest has combined a number of various aspects found both in online social media and offline social circles. However, I find myself wondering with whom users are hoping to share their interests and what the users aspire to accomplish.

Johanne Cantin Fribourg a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Mara.fr a dit…

Interessant an Pinterest finde ich die Tatsache, dass vor allem Frauen gerne ihre Freizeit damit verbringen. Die Suche nach Bildern, die eine Sehnsucht oder einen Wunsch symbolisieren oder wecken ist gross und die Aktivität des Sammelns macht Spass und erst noch süchtig.
Erfrischend mal nicht Selbstdarstellung (wie auf FB) zu finden, sondern nur Kreativität, Sammlung von Schönem oder Dingen,die man gerne ansieht.
Ich glaube,dass es gar nicht so sehr darum geht viele Followers zu haben oder was die anderen kommentieren. Meiner Meinung nach ist es eine kleine Sammlung an schönen Bildern, die man abspeichert und als Collage präsentiert bevor sie in den Weiten des Internets verschwinden.

Camille Khodor a dit…

Vous devez probablement connaître Springpad, le réseau social que l’on avait l’habitude de comparer avec Evernote. Mais la troisième version de Springpad qui est sortie mercredi dernier se rapproche maintenant davantage de Pinterest. En effet elle consiste en la création de « notebooks » thématiques publics ou privés dans lesquels il est possible de stocker des photos, des enregistrements sonores ou des idées comme des recettes de cuisine par exemple. Les notebooks sont un peu la même chose que les boards de Pinterest. On peut créer des carnets selon nos envies et s’abonner à d’autres. On peut donc voir des communautés naitre autour de centres d’intérêt comme la re décoration d’un appartement par exemple. Contrairement à Pinterest cela ne mène pas à une transaction mais à une collaboration entre les utilisateurs. Une application sur Iphone et Ipad vient de voir le jour. Cette appli sert à la fois d’outil de veille, de média diffuseur de contenu, de notes pour différents projets etc. Reste à savoir si Springpad va réussir à se faire une place face à Pinterest qui se trouve actuellement sur la troisième marche du podium en terme de nombre d’utilisateurs après Facebook et Twitter.

Johanne Cantin Fribourg a dit…

La réponse de Facebook face à l’enthousiasme de près de 14 millions d’utilisateurs de Pinterest (Le Temps, 11 avril 2012) a été sèche et sonnante : Rachat pour un milliard de dollars (914 millions de francs) de l’application de photographie pour appareils mobiles Instagram, en emboîtant ainsi le pas à Twitter. Selon son fondateur, Mark Zuckerberg, il s’agirait d’une opération exceptionnelle au vu du nombre d’utilisateurs déjà inscrits qui se monterait à 30 millions. Le puissant Facebook n’allait pas rester inactif face à l’ascension inattendue de Pinterest. Malgré son nombre d’utilisateurs nettement supérieur, Facebook veut rester en tête de file. Cette stratégie de leader stimule la compétitivité des réseaux sociaux. Et Pinterest de se réjouir du bénéfice de sa future vente…

Bertrand A a dit…

Ce qui me fascine le plus avec le succès de Pinterest, c'est que c'est un peu le nouveau "Buzz Word" des médias sociaux avec du Pinterest par-ci et par-là, sans que personne ne sache exactement quoi faire de ce réseau étrange. Tout le monde en parle, mais que s'y passe-t-il vraiment?
Ce réseau me semble toutefois être un sous-réseau, dépendant de Facebook et de Twitter pour la création d'une sphère ainsi que pour le partage.

Une dernière remarque porte sur sa très haute similarité avec Tumblr: partage d'images, réseau, fil d'actualité, "aimer", "repartager", les noms ne sont pas les mêmes mais les actions sont très semblables.
Les majeures différences (au delà du désordre apparent de Pinterest) se trouvent peut-être au niveau de la fréquentation du réseau, avec un Tumblr beaucoup plus axé sur un public jeune (c'est mon impression, je ne suis de loin pas certain que cela se retrouve dans les statistiques), mais aussi au niveau de l'accessibilité à Tumblr sans connexion.

Sur la durée, il sera intéressant de voir si les deux plateformes feront double emploi ou si elles divergeront, voire même si elles arriveront à s'imposer.

Kad Ars a dit…

Pinterest est un peu le blog lifesytle, on y trouve des produits fantasmés et surtout un afflux de trafics pour les productions de luxe et artisanales. Le système de catégories suggérées ou le moteur d’inspiration de cadeaux est très intéressant. Pinterest est finalement un service et n’a rien inventé de nouveau. Mais ce réseau social à trouver le bon approche et combles les attentes des internautes et surtout n’en créent pas de nouvelles. Pinterest s’est développé auprès d’une communauté féminine passionnée de mode et de food. Mais la concurrence sur ce marché est sévère, car le modèle se basant sur les apports de trafic et non sur la production de contenus est copiable à l’infini. Il y a donc un risque de s’imposer durablement.
C’est un phénomène marginale en tout cas j’ai comme l’impression que tout le monde est en train de chercher le nouveau Facebook.

Arslan Kadir Unifr

Anonyme a dit…

Au final, il a l'air presque facil de prévoir quels allaient être les réseaux socio qui fonctionneraient.
Il suffisait de découper une des activités Facebook qui marche bien et d'en faire un réseau unique.
En effet, les pseudo MSN devenu ensuite les statut facebook sont devenu le réseau social Twitter ou le seul concept est de publier des statut. Ensuite les vidéos autrefois downloadées depuis nos bibliothèques d'ordinateur sont à présent stockées sur le réseau Youtube. C'est au tour de Pinterest d'en faire de même pour les images! On notera néanmoins l'esprit visionnaire de Linkedin et Viadeo que Facebook , une fois n'est pas coutume, aura copié.

@didoumartins

ghizlane arifine a dit…

personnellement, je le trouve très dynamique en comparaison avec d'autres réseaux sociaux,

un outil qui nourrit la curiosité de l'internaute, biensur,
et a mon avis la viralité d'un contenu devient exponentielle , puisqu'il est lié à facebook et twitter, ce qui peut etre très interessant dans la communication d'une entreprise qui veut faire connaître son produit.

Stéphanie Micheloud a dit…

Ce qui assure le succès de Pinterest est la qualité des photos et la variété des sujets présentés. Cela ne m’étonne pas que Pinterest touche d’avantage les femmes puisque nous aimons nous tenir informées des dernières tendances en matière de mode et de look. Et les thématiques en la matière sur Pinterest sont bien développées.

Ce qui est donc plaisant avec Pinterest c’est la qualité des images qu’on peut « piner » et aussi de ne pas avoir de publicité ! Même si finalement les marques peuvent se faire de la publicité en présentant leurs produits. Je pense d’ailleurs que les marques ont ici une bonne opportunité de faire de la publicité non agressive puisque c’est l’internaute qui doit potentiellement « piner » les produits proposés par les marques. De plus sur Pinterest l’esthétisme des photos permet de donner de la valeur ajoutée au produit.
Même si ce réseau n’égale pas le géant Facebook, je pense que les marques doivent profiter de Pinterest pour présenter leurs produits. Si je devais leur conseiller une stratégie se serait de prendre les photos les plus esthétiques possibles et de donner le minimum d’informations sur le produit au consommateur pour que ça ne ressemble pas à un catalogue de vente. Je ne mettrais qu’une petite description du produit (par ex : « Elégant sac en cuir rouge ») suivi du nom du produit et du nom de la marque. Si le produit plaît suffisamment à l’internaute pour qu’il le « pin », il devient client potentiel du produit et il prendra lui-même les renseignements supplémentaires qu’il désire avant d’effectuer un éventuel achat.