samedi 13 octobre 2012

La stratégie Facebook de Walmart aux Etats-Unis

.
Walmart, c'est le grand des grands de la grande distribution généraliste mondiale, premier en Amérique (Brésil, Canada, Mexique, Etats-Unis), premier en Chine. Sa stratégie marketing constitue donc un indicateur important des attentes des clients de l'Amérique du quotidien ; elle peut également inspirer les entreprises européennes qui connaissent un environnement semblable, caractérisable par l'appauvrissement de leur clientèle, la concurrence d'entreprises sans magasins, les réseaux sociaux, les transformations de l'urbanisme...
Ces quatre directions conditionnent la stratégie annoncée par Walmart pour l'année qui vient. La puissance de cette stratégie tient à la libre combinaison par les clients des actions on-line et off-line.
  • Contrer la progression d'Amazon
    • Livraisons à domicile le jour même (same-day delivery). Walmart ToGo, livraison à partir du magasin pour 10 $. Google, eBay, la Poste s'essaient aussi à suivre cette exigence des consommateurs.
    • Décision de ne plus vendre les tablettes et liseuses d'Amazon (kindle) tout en continuant de vendre l'iPad et d'autres tablettes.
    • Renforcer le e-commerce (avec @Walmart Labs). Cf. Walmart is Going Digital. Les clients de Walmart peuvent ausssi commander en ligne et prendre livraison dans le magasin (drive).
  • Attirer et fidéliser la clientèle la plus vulnérable à la crise. Avec Walmart, cette population s'efforce, bon gré mal gré, de maintenir son niveau et son style de vie.
    • Permettre aux clients de réserver les produits et de les payer en plusieurs versements ultérieurs (layaway)
    • Continuer d'élargir l'assortiment des produits proposés dans les magasins
    • Diminuer les frais bancaires des clients avec BlueBird, carte de paiement prépayée et paiement mobile mise en place avec American Express. La cible : celles et ceux qui en ont assez de leur banque et de ses tarifs.
  • S'appuyer sur le réseaux sociaux, Facebook d'abord, en faisant participer la clientèle. Les clients de Walmart éliront sur Facebook les jouets qui bénéficieront de réductions avant les fêtes : crowdsourcing. Ce n'est pas la première opération de Walmart avec Facebook, on peut donc y lire une confirmation en acte de l'efficacité commerciale de Facebook. Walmart compte 22 millions de "followers".
  • Améliorer la pénétration du local en implantant des petites surfaces de proximité : Neighborhood Market et Walmart Express : acheter au plus près de chez soi.

11 commentaires:

Anonyme a dit…

Si Carrefour laissait un jour entrer ce géant concurrent qu'est Walmart, je me demande comment serait accueillie l'enseigne en France. En effet, malgré une stratégie marketing qui a fait ses preuves en Amériques et en Chine, serait-elle réaliste en France ? En effet, cette enseigne n'a pas une bonne image par rapport au développement durable et l'écologie et Carrefour pourrait pointer du doigt ces faiblesses... Le marché Français est particulier et si l'on prend l'exemple de McDonald's, ils ont du adapter le concept au marché Français pour qu'il soit plus vert, durable, santé (alors qu'ils ont gardé le concept original dans tous les autres pays)...
@VeroCormierChet

@ALbanePinelli a dit…

Aujourd'hui l'empreinte d'une marque vs sa cible est une question de proximité. Les objectifs de Walmart de consolider les acquis sur Facebook tout en se recentrant sur les commerces de proximité est une bonne chose. Un des avantages de l'enseigne vis à vis de son concurrent est d'exister "physiquement" à leurs yeux tous les jours, qu'il soit question de passer devant un magasin par hasard ou d'y faire ses courses.

@lin_emilie a dit…

Aujourd'hui la stratégie de Walmart s'appuie surtout sur le e-commerce en utilisant les réseaux sociaux comme Facebook et sur le développement des petits magasins proches en comptant 300 nouveaux magasins d'ici 2016. Ce phénomène est aussi aperçu en France tel que l'apparition de Monop' ou Carrefour Market ou Carrefour city...Ainsi pour avoir une couverture optimale du territoire. Vu les tendances du jour, les supermarchés cherchent des nouvelles stratégies de concurrence pour accroître le nombre de clients comme une nouvelle technologie de paiement via le téléphone mobile.
@lin_emilie

lucie a dit…

Pour mettre l'accent sur sa stratégie axée sur le développement durable, Walmart a lancé un microsite sous forme de blog "the walmart green room"
Walmart a couplé ce microsite avec Pinterest en incitant les consommateurs à relayer l'info et à s'engager durablement.
C'est peut être enfin la solution pour faire évoluer son image et se montrer plus "ecofriendly"

Nastassja S. a dit…

Je trouve intéressant de se demander si Walmart pourrait s'implanter de manière durable sur le segment de la grande distribution en France. Pour cela, il faudrait que Walmart revoie l'entier de sa chaîne de valeur pour s'adapter aux consommateurs français. De plus, le marché de la grande distribution en France est déjà extrêment concurrentiel et il faudrait. Il faudrait ainsi que Walmart adapte sa stratégie pour pouvoir y entrer et y rester.

Mazuroo (Roseline Mazur) a dit…

Walmart a mis en place une réelle stratégie de proximité avec ces clients.
En France, cette même démarche commence à voir le jour.
On peut parler de Monoprix qui a revu tous ces packagings, rendant ceux-ci humoristique, avec s'appuyant sur des jeux de mots.
On peut également faire référence à Carrefour qui a créer un nouveau label "panel test Carrefour" (http://www.agro-media.fr/actualit%C3%A9/consommation/le-panel-test-carrefour-nouvelle-m%C3%A9thodologie-participative).
Ces distributeurs qui tendent à devenir de plus en plus gros tentent de donner ainsi une dimension plus humaine à leurs marques.

@RomainSalzman a dit…

Etant en apprentissage dans une boite qui développe des outlets, j'ai lu avec attention cet article, puis je suis allé voir leur page FB.

C'est simple, engageant et très "proche" des consommateurs:

- la page FB invite les fans à départager deux produits ("share VS like", un produit est associé à share, l'autre à like, et le produit qui est le plus soutenu par les fans l'emporte)

- régulièrement, un thème, "Name your car day" par exemple, et chacun donne et explique le nom de sa voiture

- les fans sont également invités à poster des photos sur divers thèmes, qui sont ensuite repris par la page FB

- de temps à autres, une promo simple sur un seul produit

Bref, une page FB Walmart non pas à l'image de Walmart, mais à l'image des consommateurs de Walmart. Assez cool.

Et, une fois n'est pas coutume, sur FB également, Monoprix se contente d'imiter Walmart.

Manel BH a dit…

La question de la pertinence du positionnement d'un Walmart en France se pose comme l'a évoqué Véronique. Un positionnement de champion des bas prix et des ventes en grandes quantités dans un territoire où le concept de Monoprix (prix élevés, proximité, références produits à part)fonctionne plus que jamais?

La question de la carte de paiement se pose également. Comme le montrent les difficultés rencontrées par la carte de paiement Cofinoga ( paiement dans les enseignes Géant Casino et aux Galeries Lafayette) pour convertir les consommateurs de ces enseignes en porteurs de carte, la France n'est pas encore friande de ce type de mécanisme.

J. V. Jones a dit…

La stratégie de Walmart est très intéressante, en particulier la façon dont l'enseigne fidélise sa clientèle. En aidant la population vulnérable face à la crise avec des outils tels que le crowdsourcing et différentes formules de paiements et crédits, l'enseigne s'assure que ces derniers resteront auprès d'elle.
Les gens se souviendront de la confiance que Walmart placé en eux dans une période où beaucoup d'autres marques se rétractent face à une clientèle appauvrie et parfois modérément solvable. Ils sauront donc témoigner leur reconnaissance à travers leur fidélité dans le futur. Il semblerait que l'écoute, la proximité, et la compréhension des clients soit un des points forts de Walmart.

Floriane Fischer a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Floriane Fischer a dit…

La stratégie de Walmart est intéressante, sans doute. Toutefois, comme l’a mentionné @VeroCormierChet, l’image de l’entreprise n’est pas bonne sur tous les plans. Nombreux sont ces détracteurs qui malmènent l’image de l’enseigne et qui s’appuient, eux aussi, sur les réseaux sociaux. Par exemple, cette infographie réépinglée récemment sur Pinterest.