mercredi 27 mars 2013

Métamorphoses du TV Guide

.
"Je me souviens..." du TV Guide. Catalogue hebdomadaire de toute la télévision américaine, locale et nationale. Indispensable, référence unique, partagée par tous dans tous les foyers TV américains.
Devenu de moins en moins lisible avec le nombre croissant de chaînes, il a fini par rendre l'âme et laisser place à trois versions successives et partiellement simultanées : une version TV Guide Magazine (people) en papier (45 numéros par an / 30 cents le numéro, 2 millions d'exemplaires selon ABC), une version TV diffusée par les réseaux câblés (IPG, Interactive Program Guide : TV Guide Network) puis une version Web et une appli.

Maintenant, la version chaîne TV (IPG ou "Electronic Program Guide) va faire place à une chaîne de divertissement : CBS Corp. rachète 50% des actions de la chaîne pour entreprendre la métamorphose du titre de presse en chaîne de divertissement. Lyons Gate Entertainment ("Mad Men", etc.) garde les autres 50%. La nouvelle chaîne bénéficiera, selon un schéma classique de reprise de chaînes, (Cf. Fox Sports 1) de l'accès aux 80 millions de foyers abonnés du TV Guide Network (soit trois quarts des foyers TV américains).
CBS Corps. ne contrôle pour l'instant que peu de chaînes diffusées par les réseaux câblés / satellite télécom (les chaînes de Showtime Networks, CBS Sports, The CWSmithsonian Channel) à la différence des groupes des networks concurrents (Comcast / NBC, Fox, Disney / ABC, Univision).
A terme, CBS compte sans doute augmenter la rémunération par abonné que versent à la chaîne les réseaux (câble, satellite, télécoms). De plus, la chaîne pourra contribuer à la promotion des chaînes, des émissions (syndication) et des stations (29 O&O) du groupe.
Ainsi se déroule la phénoménologie des médias qui passe par de nombreuses figures. Faut-il y lire le
destin des magazines de télévision ? Faut-il tenter un énoncé du type : "plus un marché télévision est développé moins sa presse de magazines TV en papier est importante" ?
Qu'est-ce que cela dit des marchés TV européens ?
.

Aucun commentaire: