mercredi 14 décembre 2011

TV américaine. Cas N°10 : réglementation, le niveau sonore de la pub TV

.
Depuis des années, les téléspectateurs américains se plaignent auprès de la FCC du niveau sonore gênant des messages publicitaires diffusés à la télévision.
La FCC vient de réglementer en application de la loi CALM (Commercial Advertisement Loudness Mitigation Act) du 2 décembre 2010.
Les responsabilités sont désormais ainsi partagées :
  • Les réseaux câblés et opérateurs satellite sont responsables pour le niveau sonore de la publicité nationale et locale des chaînes thématiques (sans autorisation de diffusion terrestre).
  • Les stations locales sont responsables pour le niveau sonore des networks nationaux et des émissions en syndication qu'elles distribuent, qu'il s'agisse de publicité locale ou nationale.
Par conséquent, si un réseau ou un opérateur satellite retransmettent une station qui enfreint la règle, c'est la station qui est responsable.
La règle stipule que les messages publicitaires et autres annonces promotionnelles ne peuvent être diffusées à un niveau sonore supérieur à celui des émissions (comme en France, où l'on semble avoir du mal à respecter le texte du décret de 1992).Les principaux câblo-opérateurs (MSO) sont sommés de mettre en place des moyens de contrôle (matériels et logiciels) pour que soient respectées les recommandations techniques de l'ATSC. La FCC donne un an aux acteurs du marché TV pour se mettre en règle.

Comme toujours, la FCC, réaliste et soucieuse de l'économie locale, impose fermement aux très grandes entreprises mais laisse aux petites le soin de s'adapter de leur mieux aux demandes des consommateurs.
Le problème du niveau sonore sera sans doute réglé à terme par l'évolution des téléviseurs qui disposent de plus en plus souvent, par défaut, d'un réglage automatique du niveau sonore. Réglementation par la technologie.

N.B.
  • Notons que le Web semble suivre les mauvaises habitudes de la télévision commerciale : il arrive fréquemment que la page d'un site diffuse des messages vidéo terriblement intrusifs, conduisant nombre d'internautes à couper le son de leur ordinateur.
  • En France, quelques textes sur le niveau sonore de la publicité à la télévision

Rappel : études de cas sur la télévision américaine 


N°1 Station contre network                                                        N°2 Fox change d'affiliée
N°3 Question de couverture                                                       N°4 Pour network, le local compte
N°5 Syndication : le talent d'Oprah, le poids du local                 N°6 Lancement d'une chaîne
N°7 Une émission, deux écrans                                                  N°8 Stratégie de syndication
N°9 Un network prend le taxi
.

1 commentaire:

Aurélie Chanier a dit…

Si le niveau sonore de la publicité à la TV a été réglementé par la FCC aux USA, il en est de même en France pour cette année 2012.

Depuis la nouvelle année, le CSA a posé des recommandations dans le but d’homogénéiser le niveau sonore entre les émissions et les séquences publicitaires.

Pendant longtemps, les téléspectateurs subissaient un problème « d’intensité sonore ». En effet, il faut savoir que le volume sonore n’est pas différent mais comme l’explique M. Boyon, Président du CSA, ce sont « les caractéristiques du son qui le font apparaître plus fort ». Il est possible d’utiliser une technique de compression dynamique, qui consiste à remonter le niveau faible au niveau fort.

En réalité, depuis la Délibération du Conseil du 10 octobre 2011, t le niveau d'intensité sonore va devoir être constant sur toutes les chaînes. L’intensité sonore journalière a été fixé à -23 LUFS (Loudness normalisation and permitted maximum level of audio signals).

Aurélie Chanier